A lire : « Déculpabilisons les parents, pour en finir avec les normes éducatives »

« Être parent est certainement le métier le plus difficile au monde » : cette citation de Freud reprise par Daniel Bailly, pédopsychiatre et auteur de Déculpabilisons les parents, illustre bien le désarroi de nombres de parents qu’il a reçus en consultation, certains d’être coupables des maux de leurs enfants.


Selon Daniel Bailly, éduquer son enfant ne se résume pas à le faire grandir en bonne santé et à l’écart des dangers. Ce n’est pas non plus une longue quête pour le transformer en un enfant parfait et idéal. Il s’agit davantage de l’aider à s’adapter au monde qui l’entoure et aux situations positives ou négatives qu’il rencontrera nécessairement. Il s’agit aussi de ne pas se rendre responsable de tous les troubles que peut avoir son enfant.


Pour cela, selon l’auteur, il n’existe pas de méthode éducative unique. Au contraire, le rôle des parents est plutôt de s’ajuster à la personnalité de chaque enfant.


Pour illustrer cette idée, le pédopsychiatre décortique les angoisses de la vie quotidienne (ou plus exceptionnelles), tirées de celles qu’il a réellement rencontrées. Il donne aux parents des pistes pour comprendre quelle action sera la meilleure pour leur enfant… mais aussi pour eux.


Au travers de ce livre, Daniel Bailly souhaite en finir avec l’instauration de modèles éducatifs uniques.


La référence de l’ouvrage : Daniel Bailly. Déculpabilisons les parents. Editions Odile Jacob 2013, 192 pages