Faire du sport pendant la grossesse serait bon pour le cerveau du fœtus

S’il n’est pas recommandé aux femmes enceintes de faire des sports violents, il semble que maintenir une activité physique modérée serait profitable pour l’enfant.


C’est le résultat d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Montréal, présentée en novembre, lors du congrès 2013 de Neuroscience.


Les chercheurs ont analysé l’effet d’une activité sportive sur un groupe de 12 femmes enceintes : 6 d’entre elles ont fait des exercices cardio-vasculaires (modérément) pendant 20 minutes et 3 fois par semaine au début du deuxième trimestre de grossesse. Les 6 autres femmes enceintes n’ont pratiqué aucun sport.


Après la naissance, les scientifiques ont mesuré l’activité cérébrale des nouveaux nés âgés entre 8 et 12 jours. Pour cela, ils ont placé 124 électrodes sur la tête de chaque bébé et ont attendu qu’ils s’endorment. Les chercheurs ont alors testé leur mémoire auditive en analysant, sur l’encéphalogramme, leurs réactions cérébrales des enfants.


Ils ont alors remarqué que les cerveaux des bébés dont les mères ont fait de l’exercice physique s’étaient développés plus rapidement que les autres.


Avant de conclure que le sport pendant la grossesse est bénéfique pour le développement cérébral de l’enfant, les auteurs de cette étude (la première réalisée chez l’Homme) vont réévaluer les différences entre ces deux groupes d’enfants lorsqu’ils auront atteint l’âge de 1 an.


D’autres études, portants sur un plus grand nombre de femmes seront nécessaires pour confirmer ou non ce résultat.


Pour en savoir plus : Communiqué de presse de l’Université de Montréal : http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-de-la-sante/20131111-lexercice-pendant-la-grossesse-ameliore-le-developpement-du-cerveau-du-bebe.html