Quelques gestes simples pour protéger bébé des « microbes »

Rhume, gastroentérite, bronchiolite et autres infections de l’hiver… Les plus petits y sont les plus sensibles.
Voici donc quelques conseils pour protéger votre enfant mais aussi ceux qui sont susceptibles d’être en contact avec lui. Car on l’oublie parfois : ce sont les proches qui contaminent souvent l’enfant.


Tout d’abord, une personne qui ne se sent fiévreuse, nauséeuse… doit éviter (si possible) de s’occuper de l’enfant. Mais attention, il n’est pas nécessaire d’avoir des symptômes pour être contagieux. La grippe et la gastro peuvent se transmettre lorsque l’infection débute, alors que les symptômes ne sont pas encore apparus.


Alors un principe « de base » : on se lave des mains ! Savez-vous que nous touchons notre visage (avec les mains) en moyenne 3 fois par heure ? A ce rythme, le lavage des mains – surtout en période d’épidémie – doit donc être très fréquent et systématique avant de vous occuper de votre enfant. Bien sûr, après avoir toussé, s’être mouché ou encore éternué, pensez à vous laver les mains ! Si vous avez le nez qui coule, utilisez uniquement les mouchoirs en papier, et une seule fois (les mouchoirs en tissu sont des nids à microbes).
Il en est de même lorsque vous allez préparer le repas ou au retour d’une sortie à l’extérieur.
Il n’est pas nécessaire d’avoir un savon particulier : ils sont tous efficaces à partir du moment où le lavage dure plusieurs minutes et est bien insisté au niveau des ongles et des espaces interdigitaux. Enfin, pour le séchage de vos mains, préférez le séchage à l’air ou les essuie-tout à usage unique.


Le port de masque en cas de maladie contagieuse est une bonne idée, surtout en cas de toux régulière. Attention cependant à ne pas oublier pour autant le lavage régulier des mains. Le masque doit être changé toutes les 4 heures pour qu’il soit efficace.


Enfin, l’aération de la maison reste un moyen indispensable pour limiter la contamination. C’est d’ailleurs une des raisons à l’origine des épidémies hivernales : nous vivons dans un environnement confiné, chaud et moins souvent aéré, le paradis pour les microbes. Une aération une à deux fois par jour, pendant 10 à 15 minutes permet d’assainir l’air.


Pour en savoir plus, vous pouvez télécharger des brochures conseils sur le site de l’Inpes : http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/virus_saisonnier_hiver/index.asp